Conférence donnée par Brigitte Rocca, le 8 novembre 2016, dans le cadre des conférences publiques de l’IAP.

En moins de 30 ans, les télescopes les plus remarquables ont découvert des galaxies super-lointaines et donc super-massives (environ mille milliards de soleils) détectées à plus de 13 milliards d’années-lumière de nous (décalage vers le rouge plus grand que 9) ! Plus surprenant encore, des trous noirs supermassifs (équivalent à 1 milliard de soleils) sont découverts au cœur de galaxies aussi lointaines. Les modèles d’évolution qui suivent la population stellaire et les trous noirs stellaires, comme le code Pégase, expliquent ces premières galaxies monstrueuses comme l’origine de nos galaxies elliptiques massives, mais il reste encore à comprendre le détail de la migration des trous noirs stellaires vers le cœur de la galaxie et le lien avec les fluctuations primordiales, confirmées par Planck en cosmologie.

Pour une expérience de visionnage plus élaborée, qui inclue les diapositives présentées par l’orateur à côté de la vidéo, rendez-vous sur le site de Canal-U :

Keyword: première image d’un trou noir, première image d’un trou noir, première image d’un trou noir

Có thể bạn quan tâm:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *