Antisciences, pseudosciences, sciences frauduleuses, ou même sciences incompétentes… Le Web aujourd’hui nous bombarde d’informations autant que de désinformations qui exposent des remèdes miracles pour maigrir, guérir le cancer, prendre de la masse musculaire rapidement sans effort, se protéger des rayons UV. Dans un autre ordre d’idées, nous voyons les climato-sceptiques, les créationnistes, le paranormal, les défenseurs comme les pourfendeurs des OGM ou les histoires au sujet des effets possibles des ondes électromagnétiques… On a parfois l’impression que les fruits et légumes pourraient avoir les même propriétés que les médicaments, sans parler des conspirationnistes et autres Illuminati.

Divisés entre des intérêts commerciaux privés et de véritables recherches rigoureuses, comment y voir clair? Comment vérifier la crédibilité des sources? Comment exercer de façon transparente et honnête le métier de journalisme scientifique? Comment éviter de publier n’importe quoi sur notre fil d’actualité des réseaux sociaux? Peut-on distinguer le dogmatisme de la rigueur objective? Y a-t-il des conseils pour combattre l’antiscience? Quel est le rôle de la communauté scientifique dans le combat contre ce qui n’est pas scientifique tout en prétendant l’être?

Avec :

– Valérie Borde, journaliste scientifique indépendante, entre autres pour la revue L’actualité, membre de la Commission d’éthique en science et technologie du Québec, chargée de cours en journalisme scientifique à l’Université Laval et consultante en communication scientifique;
– Serge Larivée, professeur à l’école de psychoéducation de l’Université de Montréal depuis 1977 et directeur de la Revue de psychoéducation depuis 1979;
– Clémence Lamarche, diplômée de l’école Polytechnique de Montréal en génie physique, travaille pour les Éditions Protégez-Vous depuis près de 10 ans comme chargée de projets;
– Olivier Bernard, pharmacien, communicateur scientifique auteur et animateur du site Web Le Pharmachien.

Animation : Françoise Guénette

Keyword: On Mesure L’Intelligence D’Un Individu À La Quantité D’Incertitudes Qu’Il Est Capable De Supporter, On Mesure L’Intelligence D’Un Individu À La Quantité D’Incertitudes Qu’Il Est Capable De Supporter, On Mesure L’Intelligence D’Un Individu À La Quantité D’Incertitudes Qu’Il Est Capable De Supporter

Có thể bạn quan tâm:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *